Le choc thermique des vitrages | DENALI Immobilier SA

Le choc thermique des vitrages

Revenir au GUIDE IMMO

Le Choc thermique, qu'est-ce que c'est ?

Le verre est sensible aux variations de température. Par exemple, un point chaud localisé sur le verre peut le faire casser. C’est ce qu’on appelle une casse thermique.

Exemples de bris : 

Choc Thermique
Choc Thermique
Choc Thermique
Choc Thermique

Si l’un des cas représentés venait à se produire, il convient d’éviter des situations à risques, décrites ci-dessous et de contacter un professionnel. 

La couche thermique ayant pour fonction de retourner un maximum de chaleur vers l’intérieur du bâtiment, le réchauffement est donc plus important. Une différence de température d’environ 40°C sur deux ou plusieurs points d’un même verre peut entraîner un bris par choc thermique.

Selon la norme, la distance minimale entre une source de chaleur et le verre ne doit pas être inférieure à 30cm. Ce qui signifie qu’aucun objet ne devrait être entreposé contre le verre ou à moins de 30cm de celui-ci !

Les périodes les plus propices pour ce genre de casse sont l’automne et le printemps. En effet, la température extérieure est faible et le soleil très bas. Dans la pratique, les cas les plus courants surviennent lors de l’application d’objets, mobilier, rideaux d’obscurcissement ou d’autocollants de couleur sur la surface du verre. En général le verre intérieur casse car c’est également celui qui a reçu la couche thermique.

Ce genre de bris n’est ni la responsabilité du vitrier ni celle du fabriquant de vitrage isolant. Ce type de casse est dû à une mauvaise utilisation du verre et est de la responsabilité de son utilisateur.

comment éviter un choc thermique ?

Pour réduire le risque de casse thermique d’un vitrage, il convient d’éviter les situations à risque. Par exemple comme celles décrites ci-après : 

Choc Thermique
Un canapé (ou tout autre mobilier) plaqué contre la baie vitrée
choc thermique
Un rideau foncé et opaque
choc thermique
Une jardinière contre la baie vitrée, côté extérieur ou intérieur. Ou tout autre élément d'occultation
choc thermique
Un éclairage de type halogène à proximité du vitrage ou orienté vers le vitrage
choc thermique
Un parasol chauffant, ou tout autre dispositif de chauffage à proximité de la baie vitrée

Il est donc recommandé de conclure une assurance bris de verre, qui, dès le transfert de responsabilité au commettant, permet de régler tous les cas de casse. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *